Ici, ici, c'est Oyonnax !!! Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  TOP14 ...
FANDOYO
MessagePosté le: Ven 3 Juil - 13:24 (2015)  TOP14 ... --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 70

Top 14 - Rugby. La plus attractive compétition domestique du monde est-elle prise de vertige et vit-elle au-dessus de ses moyens ?



Inflations salariales, malgré le «salary cap», déficit d'exploitation, course à la vedette, mouvements de joueurs incohérents, Jiff contournés, les clubs pros français cheminent gaiement… sur la corde raide.
image: http://memorix.sdv.fr/5/www.ladepeche.fr/sports/rugby-xv/top-14/L23/1445513…

Près de 34 millions d'Euros de déficit d'exploitation cumulé («amélioration» de 56 % cette saison… grâce à l'augmentation des droits TV mais le système n'est pas plus vertueux pour autant), 23 clubs pros sur 30 (Top 14 ; D2) quasi perpétuellement en zone rouge, masses salariales en augmentation exponentielle, chasse aux stars de l'autre hémisphère (3,9 millions sur trois saisons pour Carter qui arrive au Racing 92), appauvrissement du cheptel français, agents de plus en plus gourmands, «noyautage» de clubs par certaines officines de «courtiers», modèles économiques disparates creusant les inégalités, mécènes sous tension, ouvertures prochaines à des fonds étrangers…
Cycle étouffant, dévorant
Il ne s'agit pas ici de jouer les déclinistes mais de craindre l'appétit vorace d'un Ouroboros (vous savez ce serpent qui se mord la queue) trop avide qui en viendrait à se dévorer lui-même. Pour augmenter l'attractivité donc les droits TV, convaincre d'autres investisseurs et attirer un nouveau public, il est tentant de dépenser l'argent que l'on… espère. D'où inflation des salaires et dérégularisation du marché. Cercle d'autant plus vicieux, celui-là, qu'en l'état, l'autofinancement est impossible pour la majorité des clubs, (pour les autres, il reste lié aux résultats dont la courbe peut rapidement s'inverser) d'autant que les ressources sponsoring sont oblitérées par la crise et le pouvoir d'achat des supporters est en baisse quand les abonnements ne cessent d'augmenter. Alors, on table sur un grand stade fantasmé, on espère des résultats de plus en plus difficiles à obtenir dans une compétition de plus en plus serrée, on contourne le salary cap, notamment par un système de primes, ou le contraignant Jiff (Joueurs issus des filières de formation) en engageant de plus en plus jeunes les étrangers, îliens notamment.
Vous vous y retrouvez, vous ?
Et puis, il y a tous ces joueurs qui vont et qui viennent à tout moment de la saison (jokers médicaux, Coupe du monde, joueurs supplémentaires…) ou changent de maillot comme de chaussette : James O'Connor quitte Toulon en janvier pour mieux y revenir en novembre ; Pierre Spies arrivera à Montpellier en février après une pige au Japon (à quand un renfort uniquement Coupe d'Europe ou phases finales ?) ; Conrad Smith, la «staaaar» que s'est payée Pau ne débarquera pas avant Noël ; certains joueurs ont déjà connu trois clubs différents en douze mois… Et Montpellier donc, qui devient succursale «springbok» (avec vue sud-africaine sur la gouvernance du club) !
Dans l'hémisphère sud, en effet, l'économie rugbystique n'est plus florissante depuis longtemps et l'Angleterre se montre encore trop parcimonieuse (6 millions de salary cap contre 10 en France). L'argent est au Japon (mais niveau de jeu trop faible) et en France donc, devenu l'Eldorado de Néo-Zélandais, Sud-Africains, Australiens, Samoans, Tongiens, Fidjiens ou Géorgiens. Ils sont tous très heureux de venir à la rencontre d'un «autre rugby», d'une «autre culture», défendre des clubs qu'ils ne connaissaient pas un mois plus tôt. Mercenaires bien élevés, pour la plupart, et parfois même performants, mercenaires quand même…
Lait, peau et bovidé
Rugby es-tu toujours là ? Ou n'es-tu devenu qu'un inextricable carrefour d'intérêts financiers grossissants, fluctuants, voire divergents ? Quand le pis ne donnera plus de lait les investisseurs s'éloigneront sans état d'âme... Ne restera qu'un champ pelé avec une vache bien maigre au milieu. Ils seront probablement passés au rugby à VII, pour peu qu'il s'installe aux JO, moins coûteux, davantage ouvert aux marchés internationaux, plus accessible à la masse donc plus porteur, rugby à VII qui d'ici une décennie, aura certainement eu la peau du bovidé sus-cité.


Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Ven 3 Juil - 13:24 (2015)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Ici, ici, c'est Oyonnax !!! Index du Forum -> Ici c'est Oyonnax !!! -> De tout et de rien

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com